Actions

Wall Street attendue en petite hausse, LVMH et le luxe pèsent en Europe


Le Palais Brongniart, ancienne Bourse de Paris. /Photo prise le 24 février 2023/REUTERS/Sarah Meyssonnier

 

par Augustin Turpin

(Reuters) – Wall Street est attendue en légère hausse mercredi à la faveur de la baisse des rendements obligataires, tandis que les principales Bourses européennes hésitent à mi-séance, notamment sous la pression du secteur du luxe, en repli après les résultats de LVMH (EPA:LVMH).

Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture en hausse de 0,27% pour le Dow Jones, de 0,28% pour le Standard & Poor’s-500 et de 0,38% pour le Nasdaq.

À Paris, le CAC 40 perd 0,36% à 7.136,7 points vers 11h15 GMT.

L’action LVMH chute de 5,65% le groupe de luxe ayant fait état de ventes au troisième trimestre inférieures aux attentes, alors que l’inflation et les turbulences économiques ont entamé l’appétit des consommateurs pour la mode haut de gamme.

À Francfort, le Dax grappille 0,03% et à Londres, le FTSE grignote 0,08%.

L’indice paneuropéen FTSEurofirst 300 s’octroie 0,16%, tandis que l’EuroStoxx 50 de la zone euro perd 0,27%. Le Stoxx 600 progresse de 0,13%, après avoir gagné de près de 2% mardi, enregistrant sa plus forte hausse en une séance depuis le début de l’année, à la faveur d’une baisse des rendements du Trésor américain à la suite de propos jugés accommodants tenus par plusieurs responsables de la Réserve fédérale (Fed).

Les rendements obligataires poursuivent leur baisse mercredi en attendant le compte rendu de la dernière réunion de la Fed alors que les marchés tablent sur un statu quo sur les taux des fonds fédéraux en novembre et décembre.

“Les développements récents nous confortent dans l’idée que les rendements devraient baisser au cours des 6 à 12 prochains mois”, a déclaré Mark Haefele, directeur des investissements chez UBS Global Wealth Management.

La prudence reste toutefois de mise, le conflit en cours entre Israël et le Hamas palestinien ravivant la crainte d’une nouvelle flambée des prix du pétrole alors que les données sur l’inflation américaine seront publiées jeudi, avant le coup d’envoi vendredi de la saison des résultats des entreprises aux Etats-Unis.

LES VALEURS À SUIVRE À WALL STREET

Exxonmobil a annoncé mercredi le rachat de son concurrent américain Pioneer Natural Resources pour 59,5 milliards de dollars. En avant-Bourse, ExxonMobil (NYSE:XOM) recule de 1% et Pioneer avance de 2,8%.

HP (NYSE:HPQ) Inc prend environ 1% en avant-Bourse après le relèvement de son dividende annuel et la publication d’un bénéfice globalement conforme aux attentes pour l’exercice fiscal en cours.

VALEURS EN EUROPE

Dans le sillage de LVMH, Kering (EPA:PRTP) et Hermès (EPA:HRMS) reculent respectivement de 1,47% et 0,65%, tandis que Burberry (LON:BRBY) cède 2,3%, et le groupe suisse Richemont (SIX:CFR) 3,6%.

Novo Nordisk (CSE:NOVOb) prend 3,5% après avoir déclaré mettre fin plus tôt que prévu à un essai sur l’Ozempic pour traiter l’insuffisance rénale chez les patients diabétiques.

TAUX

Le rendement du dix ans allemand cède plus de 7 points de base, à 2,71%, et celui à deux ans est presque stable, à 3,073%.

Aux Etats-Unis, le rendement du dix ans perd plus de 9 points de base, à 4,5623%, et celui à deux ans environ 2 points à 4,9631%.

CHANGES

Le dollar est stable face à un panier de devises de référence, son potentiel de gain étant limité par les dernières déclarations des responsables de la Fed.

L’euro recule de 0,03% à 1,0601 dollar.

PÉTROLE

Les prix du pétrole baissent légèrement, les craintes d’une perturbation sur les approvisionnements en raison du conflit entre Israël et le Hamas s’étant temporairement atténuées.

Le Brent abandonne 0,25% à 87,43 dollars le baril et le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) perdant 0,35% à 85,67 dollars CLc1

(Rédigé par Augustin Turpin, édité par Claude Chendjou)

Source

Похожие статьи

Добавить комментарий

Ваш адрес email не будет опубликован. Обязательные поля помечены *

11 − 10 =

Кнопка «Наверх»