Economie

Top 5 des dossiers clés importants pour les marchés pour la semaine du 9 octobre



 

Investing.com – Les données sur l’inflation aux États-Unis pourraient apporter plus de clarté sur la trajectoire future des taux d’intérêt après le solide rapport sur l’emploi de vendredi, tandis que le procès-verbal de la dernière réunion de la Réserve fédérale de mercredi sera également examiné de près. Entre-temps, la saison des résultats du troisième trimestre démarre et les prix de l’énergie restent au centre de l’attention. Voici ce qu’il faut savoir pour commencer la semaine.

  1. Données sur l’inflation

Les États-Unis doivent publier cette semaine des données très attendues sur les indices des prix à la consommation et à la production pour le mois de septembre, alors que les investisseurs continuent d’évaluer le mantra des taux d’intérêt de la Fed, qui sont “plus élevés pour plus longtemps”.

Le rapport d’août sur l’IPC a montré l’augmentation la plus rapide en 14 mois grâce à la hausse du coût de l’essence, bien que l’inflation de base, qui exclut les coûts de l’alimentation et du carburant, ait augmenté au rythme le plus lent en près de deux ans.

Les données sur l’emploi publiées vendredi ont montré une augmentation plus importante que prévu de la masse salariale non agricole le mois dernier, avec un ralentissement de la croissance des salaires, ce qui suggère que la politique monétaire pourrait rester stricte pendant un certain temps.

Des chiffres d’inflation élevés pourraient renforcer le message de la Fed selon lequel les taux d’intérêt doivent rester élevés plus longtemps. On s’attend généralement à ce que la Fed maintienne ses taux lors de sa réunion du 31 octobre au 1er novembre, bien que certains traders parient en faveur d’une nouvelle augmentation.

  1. Procès-verbaux de la Fed

La banque centrale américaine publiera mercredi les minutes de sa réunion de septembre, les observateurs du marché cherchant à savoir si les décideurs politiques penchent pour une nouvelle hausse des taux d’intérêt avant la fin de l’année.

Les investisseurs auront également l’occasion d’entendre plusieurs responsables de la Fed au cours de la semaine, notamment le président de la Fed d’Atlanta, Raphael Bostic, le président de la Fed de Minneapolis, Neel Kashkari, la présidente de la Fed de Boston, Susan Collins, la présidente de la Fed de Dallas, Lorie Logan, ainsi que le vice-président, Philip Jefferson, et le gouverneur, Christopher Waller.

  1. Coup d’envoi des résultats du troisième trimestre

La saison des résultats du troisième trimestre démarre avec les rapports de plusieurs grandes banques, les investisseurs de Wall Street étant à la recherche d’un catalyseur pour relancer les actions face à l’envolée des rendements obligataires.

JPMorgan (NYSE :JPM), Citigroup (NYSE :C) et Wells Fargo (NYSE :WFC) doivent tous publier leurs résultats avant l’ouverture du marché vendredi, les investisseurs étant à l’affût des signes de l’impact de la hausse des taux sur tous les aspects, de la demande de prêts au comportement des consommateurs.

Parmi les autres sociétés devant publier leurs résultats au cours de la semaine figurent le géant des snacks et des boissons PepsiCo (NASDAQ :PEP) mardi, Delta Air Lines (NYSE :DAL) jeudi et l’assureur UnitedHealth Group (NYSE :UNH) vendredi.

La saison des bénéfices pourrait déterminer la trajectoire à court terme des actions, l’indice S&P 500 conservant un gain de 10 % pour l’année, même après son récent recul.

  1. Prix du pétrole

La semaine dernière, les prix du pétrole ont enregistré leurs plus fortes pertes hebdomadaires depuis mars, après qu’une nouvelle levée partielle de l’interdiction russe d’exporter des carburants a aggravé les craintes concernant la demande en raison des vents contraires macroéconomiques.

Vendredi, les contrats à terme sur le Brent ont gagné 51 cents à 84,58 dollars le baril. Le pétrole WTI a gagné 48 cents à 82,79 dollars.

Sur la semaine, le Brent a enregistré une baisse d’environ 11 % et le WTI une baisse de plus de 8 %, en raison des craintes que les taux d’intérêt élevés persistants ne ralentissent la croissance mondiale et ne freinent la demande de carburant, même si l’offre est réduite par l’Arabie saoudite et la Russie, qui ont déclaré qu’elles continueraient à réduire l’offre jusqu’à la fin de l’année.

L’escalade des risques géopolitiques au Moyen-Orient pourrait avoir un impact sur les prix du pétrole au cours de la semaine à venir.

  1. Réunions du FMI et de la Banque mondiale

Les responsables financiers et les banquiers centraux du monde entier se rendent dans la ville marocaine de Marrakech pour les réunions annuelles du Fonds monétaire international et de la Banque mondiale.

Ces réunions se déroulent sur fond d’inquiétude quant à la possibilité de maîtriser l’inflation sans faire basculer les principales économies dans une crise.

Outre les multiples interventions des banquiers centraux et des responsables politiques, les Perspectives de l’économie mondiale du FMI, qui contiennent une série de prévisions actualisées, doivent être publiées mardi.

Source

Похожие статьи

Добавить комментарий

Ваш адрес email не будет опубликован. Обязательные поля помечены *

девятнадцать + 20 =

Кнопка «Наверх»