Actualités sur les crypto-monnaies

Quelles perspectives pour le bitcoin ?



 

Investing.com – Les crypto-monnaies se négocie dans le vert sur l’ensemble de ses principaux actifs ce mardi, avec Bitcoin qui a dépassé la barre des 28 000. Ben Laidler, stratège des marchés mondiaux chez eToro, évoque la sensibilité du bitcoin et du marché des actifs numériques à toute bonne nouvelle susceptible de stimuler l’adoption du secteur.
CATALYSES Aujourd’hui, le Bitcoin a maintenu ses gains d’hier suite à des rumeurs d’approbation d’un ETF BTC au comptant. “Cette nouvelle était prématurée, mais elle illustre la sensibilité de la classe d’actifs à toute bonne nouvelle et devrait encourager les investisseurs avant la longue liste de catalyseurs potentiels à venir”, déclare Laidler. “De la date limite de la SEC américaine pour l’approbation finale de l’ETF bitcoin spot en janvier 2024 au “halving” ou des récompenses des blocs minés attendue en mars, en passant par les nouvelles réglementations bancaires et comptables mondiales des États-Unis qui facilitent la détention de crypto-monnaies. Il est également possible que la première banque centrale déclare et détienne des bitcoins dans ses réserves”, ajoute-t-il. “Le bitcoin est de loin la plus petite, la plus jeune et la plus minoritaire de toutes les classes d’actifs, et il est disproportionnellement sensible à tout signe de développement du marché. Cette année, il est resté en tête des gains de sa classe d’actifs, mais les volumes, la volatilité et les corrélations ont chuté, alors même que son adoption mondiale se poursuit et qu’un cadre réglementaire inégal se met en place”, ajoute M. Laidler.
 
ADOPTION
 
“Les crypto-monnaies restent très populaires auprès des investisseurs particuliers. Notre enquête mondiale montre qu’il s’agit de l’actif le plus populaire au quatrième trimestre, devant les liquidités et les actions, le détenteur moyen ayant une allocation de 21 %”, souligne M. Laidler.
 
Le dernier indice d’adoption des crypto-monnaies montre une reprise de la propriété par rapport au creux du quatrième trimestre de l’année dernière, à la suite de la débâcle de FTX et du dernier “hiver” de performance des crypto-monnaies. L’indice classe les cinq pays qui ont le plus adopté les crypto-monnaies : l’Inde, le Nigeria, le Viêt Nam, les États-Unis et l’Ukraine. Les pays où les crypto-monnaies sont interdites restent en tête, notamment le Pakistan (n° 8), la Chine (n° 11) et le Maroc (n° 20).
 
RÉGLEMENTATION “Une enquête sur la réglementation mondiale des crypto-monnaies dans 60 grandes économies montre que ces actifs sont légaux dans plus de la moitié (voir le graphique), partiellement interdits dans 32 et interdits dans 8, la Chine et l’Arabie saoudite étant en tête de cette liste”, détaille Laidler.

 “Les deux tiers de ces pays sont en train d’introduire des changements majeurs dans leur réglementation, et le rythme s’accélère. Depuis l’entrée en vigueur du règlement MiCA de l’UE en juin jusqu’à la clarification des autorités de la SEC et de la CFTC aux États-Unis, de nombreux pays ont mis en place des “bacs à sable” réglementaires ou des “tests”. Nombreux sont ceux qui disposent de réglementaires ou de bancs d’essai pour l’expérimentation, bien que les règles de protection des consommateurs semblent être à la traîne. En revanche, presque tous les pays déploient des programmes de recherche et/ou de développement sur les monnaies numériques des banques centrales (CBDC) dans une mesure plus ou moins grande”, conclut l’expert d’eToro.

Source

Похожие статьи

Добавить комментарий

Ваш адрес email не будет опубликован. Обязательные поля помечены *

3 × 1 =

Кнопка «Наверх»