Indicateurs économiques

France/PMI: La contraction dans les services un peu moins marquée qu’estimé

2/2

Photo d’archives de La Défense, près de Paris, en France. /Photo prise le 26 juin 2023/REUTERS/Stephanie Lecocq

2/2

PARIS (Reuters) – Le secteur des services français s’est contracté un peu moins que prévu en septembre, mais reste à un creux de près de trois ans, la baisse des nouvelles commandes et des exportations ayant pesé sur la deuxième économie de la zone euro.

L’indice des services pour septembre s’affiche à 44,4 contre 46,0 en août, montrent les résultats définitifs publiés mercredi de l’enquête mensuelle réalisée par S&P Global auprès des directeurs d’achat (PMI).

Il s’agit de son niveau le plus bas depuis novembre 2020.

En première estimation, l’indice ressortait à 43,9, alors que la barre des 50 sépare contraction et expansion de l’activité.

L’indice composite, qui combine services et secteur manufacturier, est lui aussi ressorti le mois dernier légèrement supérieur à la première estimation qui la donnait à 43,5. Il est passé de 46,0 en août à 44,1 septembre, dans sa version définitive.

Il s’agit du chiffre définitif le plus bas depuis novembre 2020, lorsque la France faisait face à son deuxième confinement lié au COVID-19.

“Le secteur des services français est en eaux troubles. Selon l’indice PMI HCOB, l’activité continue de baisser pour le quatrième mois consécutif. Pour l’instant, il n’y a aucun signe d’inversion de tendance”, a déclaré Norman Liebke, économiste à Hamburg Commercial Bank.

(Reportage Benoit Van Overstraeten; version française Claude Chendjou, édité par Kate Entringer)

Source

Похожие статьи

Добавить комментарий

Ваш адрес email не будет опубликован. Обязательные поля помечены *

один + тринадцать =

Кнопка «Наверх»