Indicateurs économiques

Etats-Unis: Les créations d’emplois très supérieures aux attentes en septembre


Un piéton dans une rue de San Francisco au lever du jour. /Photo prise le 10 avril 2020/REUTERS/Stephen Lam

PARIS (Reuters) – L’économie américaine a créé nettement plus d’emplois qu’attendu en septembre mais la hausse des salaires s’est stabilisée, montre vendredi le rapport mensuel du département du Travail.

Ce rapport fait état de 336.000 emplois non-agricoles créés le mois dernier alors que les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne seulement 170.000. Leurs estimations s’échelonnaient de 90.000 à 256.000.

Le chiffre d’août a en outre été révisé à la hausse, à 227.000 au lieu de 187.000 annoncé en première estimation.

Le taux de chômage, pour sa part, s’est stabilisé à 3,8% en septembre comme le mois précédent alors que le consensus tablait sur un fléchissement à 3,7%.

Le rapport du département du Travail montre également que le salaire horaire moyen a grimpé de 0,2% en septembre, comme en août, ce qui porte sa progression sur un an à 4,2%, contre des prévisions en moyenne respectivement de +0,3% et +4,3%.

Le dynamisme du marché du travail pourrait inciter la Réserve fédérale américaine (Fed) à poursuivre son resserrement monétaire, entamé en mars 2022, plus longtemps que prévu.

A Wall Street, les contrats à terme sur les indices se sont retournés à la baisse, avec un repli de 0,49% pour le Dow Jones, de 0,98% pour le Standard & Poor’s 500 et de 1,21% pour le Nasdaq. Le rendement des Treasuries à dix ans, pour sa part, grimpe de 16,7 points de base, à 4,8641%. Le dollar, de son côté, a effacé toutes ses pertes, prenant désormais 0,40%, face à un panier de devises de référence.

Dans la foulée de la publication du rapport sur l’emploi américain, les traders ont relevé vendredi leurs anticipations sur les hausses des taux de la Fed d’ici la fin de l’année.

Les rendements implicites des contrats liés au taux directeur de la Fed ont ainsi augmenté, donnant une probabilité de près de 50% que la Fed remonte les taux des fonds fédéraux dans une fourchette de 5,50% à 5,75% lors de sa réunion de décembre.

Avant le rapport sur l’emploi, cette probabilité n’était que d’environ 34%.

La Fed a laissé inchangé ses taux lors de la réunion de septembre et le marché pariait depuis sur un nouveau statu quo en novembre et décembre malgré les récentes déclarations restrictives de plusieurs responsables de la banque centrale américaine.

(Rédigé par Claude Chendjou, avec Ann Saphir, édité par Bertrand Boucey et Blandine Hénault)

Source

Похожие статьи

Добавить комментарий

Ваш адрес email не будет опубликован. Обязательные поля помечены *

пять + шестнадцать =

Кнопка «Наверх»